La Thuringe, terre des sciences

Situé au centre de l’Allemagne et de l’Europe, l’Etat libre de Thuringe peut faire valoir une riche tradition culturelle et scientifique. En parfaite adéquation avec cette tradition est né à partir de 1990, en Thuringe, un paysage de la science dont attestent les 4 universités, le conservatoire de musique Franz Liszt à Weimar et 4 écoles supérieures d’orientation technique à Erfurt, Iéna, Nordhausen et Schmalkalde. Citons comme autres établissements d’enseignement scientifique l’académie professionnelle avec ses facultés à Gera et Eisenach.

Erfurt a hébergé l’une des plus anciennes et temporairement l’une des plus célèbres universités allemandes. Fondée en 1392, l’Université d’Erfurt allait être fermée en 1816. Elle a connu son apogée au XVème siècle lorsque près d’un quart de tous les étudiants allemands y étaient immatriculés. Rouverte en 1994, le profil de l’Université d’Erfurt est désormais caractérisé par des cursus clairement structurés à orientation professionnelle avec un système de notation des performances et l’enseignement de disciplines fondamentales nouvellement conçues et un suivi tutoriel tout au long des études.

L’Université Friedrich-Schiller d’Iéna a été fondée en 1558 et compte parmi les plus anciens établissements universitaires d’Allemagne. Rares sont les universités qui en Allemagne, peuvent s’enorgueillir d’avoir vu passer autant de personnages célèbres – pour y suivre des études ou y enseigner – que la fameuse « Alma mater Jenensis ». Parmi les maîtres de conférence figurent les mathématiciens Weigel et Frege, les philosophes Fichte, Hegel et Schelling, le poète et historien philosophe Schiller qui donna son nom à l’établissement, le physicien Abbe en collaboration avec Carl Zeiss, mécanicien à l’université, le chimiste Doebereiner et le zoologue Haeckel. Après le tournant politique, une explication interne radicale avec le passé et un positionnement précoce vers l’extérieur ont été les clefs de la réussite pour cette université qui occupe aujourd’hui un rang honorable dans le paysage universitaire de l’Allemagne.

Fondé en 1919 à Weimar, le Bauhaus s’est consacré à la création de nouveaux espaces vitaux. Ce fut un havre d’idées insolites. L’actuelle Université Bauhaus reprend la philosophie fondamentale du Bauhaus d’antan et la réinterprète à sa façon. L’élément déterminant reste le milieu spirituel d’une école créative de la pensée, prête en même temps à faire face aux problèmes techniques et artistiques. Avec l’architecture proprement dite, le génie civil, la création des formes et les médias auxquels viennent se joindre différentes facultés et domaines d’activités, l’Université Bauhaus dispose d’un profil exceptionnel.

L’Université technique d’Ilmenau incarne 110 années de traditions dans la formation des ingénieurs. Son histoire a commencé en 1894 lorsque fut créé le « Thüringische Technikum », un établissement d’enseignement privé, avant de devenir école supérieure d’électrotechnique et école supérieure technique pour finalement déboucher sur l’actuelle Université technique. La technique, l’économie et la science des médias sont les principaux piliers des études proposées à Ilmenau.

Le Conservatoire de musique Franz Liszt de Weimar est la seule école supérieure de musique en Thuringe. Il tire son origine de l’école de musique grand-ducale fondée en 1872, transformée en école supérieure de musique d’Etat en 1930 avant de recevoir en 1956 son appellation actuelle. Aujourd’hui, le conservatoire est fréquenté par de jeunes musiciens, musicologues et professeurs de musique.
 

Le Campus Beutenberg à Iéna est un pôle ultramoderne de la recherche.